Êtes-Vous Proscratinateur?

Blog located in Coaching & Mentoring posted on April 16, 2015

Le 25 mars dernier marquait la Journée internationale de la procrastination. Si vous remettez constamment au lendemain vos tâches importantes, vous n’êtes pas seul. En fait, beaucoup de gens sont, dans une certaine mesure, procrastinateurs.

Certains sont tellement chroniquement affectés par la procrastination que cela les empêche de réaliser leur potentiel et perturbe leur carrière.

Selon le psychologue professeur Clarry Lay, un écrivain de premier plan sur le sujet, la procrastination se produit quand il y a «un décalage entre le comportement prévu et le comportement adopté.» C’est quand il y a une période de temps considérable entre le moment où les gens ont l’intention de faire un travail, et quand ils le font réellement.

Permettez-moi de partager quelques astuces pour vous aider à mieux composer avec la procrastination.

Reconnaissez que vous êtes procrastinateur

Avant de faire des changements à un comportement ou une habitude, vous devez d’abord le reconnaître. Voici quelques questions qui vous aideront à le faire.

• Avez-vous rempli votre journée avec des tâches de faible importance sur votre liste de choses à faire?

• Avez-vous lu des courriels à plusieurs reprises et avez tardé à prendre action?

• Vous êtes-vous empressé à faire une tasse de café avant de commencer une tâche prioritaire?

• Avez-vous négligé pendant une longue période de temps des points importants sur votre liste de choses à faire?

• Attendez-vous d’être de «bonne humeur» ou le «bon moment» afin de vous attaquer à une tâche importante?

Vous saisissez l’idée…

Divisez le travail en étapes

Maintenant que vous avez envisagé les étapes, traitez les raisons qui vous retiennent pour débuter le travail et contribuent à fomenter des pensées négatives. Ensuite, procédez à la prochaine étape: celle de développer un plan d’action.

Mettez votre plan sur papier, ajoutez des échéanciers et engagez-vous à passer à l’action. Responsabilisez-vous!

Puis rédigez une feuille de route, traçant chaque partie de la tâche, y compris des détails tels que: où et quand vous ferez ce travail, à qui allez-vous parler, ce dont vous parlerez et combien de temps vous allouerez afin d’obtenir l’information demandée.

Anticipez les obstacles et développez un plan d’action pour y faire face

Imaginez les défis et les obstacles qui sont susceptibles d’apparaître le long du chemin.

Par exemple, d’autres projets avec des délais plus courts peuvent atterrir sur votre bureau. Comment allez-vous faire face à ces défis afin de continuer à aller de l’avant avec la grande tâche à accomplir?

Développez un plan d’action pour chaque scénario, afin de continuer à vous concentrer sur votre plan initial. Vous pouvez aussi avoir recours à quelqu’un pour soutenir vos efforts ou pour vous encadrer sur une base régulière.

Résistez et soyez résilient

Au fur et à mesure que vous progressez dans votre travail, vous êtes susceptible de rencontrer des obstacles sous la forme d’excuses, la mauvaise humeur ou le découragement.

C’est dans ces moments que l’entêtement est de mise. Poursuivez votre travail et traitez avec toutes les émotions qui surgissent.

Rappelez-vous que vous avez les capacités pour accomplir ce travail, et vous vous sentirez mieux une fois qu’il sera terminé.

Confronter vos tâches et les terminer va vous simplifier la vie au travail, et vous guérir du syndrome de l’analyse. Votre confiance augmentera et vous serez beaucoup mieux préparé à réaliser les tâches qui vous apparaissaient insurmontables.

Ainsi, la Journée internationale de la procrastination sera désormais celle des autres.

Article paru dans le journal l’Express la semaine du 7 avril 2015.